Progrès dans les négociations américano-russes sur la Syrie-sce

le , mis à jour à 22:57
0
 (Actualisé avec Lavrov) 
    GENEVE, 9 septembre (Reuters) - Le ministre russe des 
Affaires étrangères Sergueï Lavrov a laissé entendre vendredi 
que si aucun accord n'avait pour l'instant été conclu sur une 
cessation des hostilités en Syrie, la faute en incombait aux 
Etats-Unis. 
    Après une journée de discussions avec le secrétaire d'Etat 
américain John Kerry à Genève, le chef de la diplomatie russe a 
indiqué qu'une nouvelle rencontre serait sans doute nécessaire 
la semaine prochaine. 
    "Nous envisageons d'en rester là pour aujourd'hui et 
peut-être se revoir la semaine prochaine", a dit Lavrov devant 
la presse. 
    Interrogé sur un texte d'accord, le diplomate russe a dit 
que les négociateurs américains devaient "vérifier avec 
Washington". 
    Selon un responsable russe, le processus de négociations est 
"bloqué à Washington". "Nous attendons une réponse de Washington 
(...) depuis plus de cinq heures", a-t-il déclaré. 
    Interrogé sur les déclarations de la délégation russe, un 
responsable américain a répondu que les discussions se 
poursuivaient et que "les questions techniques étaient négociées 
par les deux équipes". 
    "Nous ne sommes pas pour l'instant en mesure de dire si un 
accord final peut être atteint ou non", a-t-il ajouté. 
    Les deux camps "font des progrès dans le sens de 
propositions qui pourraient conduire à une cessation des 
hostilités au niveau national en Syrie, ainsi qu'à un accès 
soutenu et sans entrave de l'assistance humanitaire pour les 
communautés qui en ont le plus besoin", a-t-il encore dit. 
 
 (David Brunnstrom; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant