Programmation à l'école : demain, tous informaticiens ?

le
3
Déjà largement répandu dans certains pays tels que l'Angleterre, la Finlande, l'Estonie, les États-Unis ou encore le Canada, l'apprentissage de la programmation à l'école est un sujet de société tr&e
Déjà largement répandu dans certains pays tels que l'Angleterre, la Finlande, l'Estonie, les États-Unis ou encore le Canada, l'apprentissage de la programmation à l'école est un sujet de société tr&e

Le 12 juillet dernier, le ministre de l'Éducation nationale Benoît Hamon annonçait au JDD l'intégration du codage informatique au programme scolaire pour la rentrée 2014. Le Conseil supérieur des programmes a d'ores et déjà posé ses premières exigences : les élèves devront connaître les principes des langages de programmation et être capables de réaliser des applications utilisant des algorithmes simples. Dès septembre, l'initiation au code sera donc favorisée de manière facultative et sur le temps périscolaire. A priori, ce sont les professeurs de techno et de mathématiques qui seront les plus à même d'endosser le costume de pédagogues du code. L'initiative du ministère s'inscrit dans la logique du programme gouvernemental Écoles connectées, qui vise à doter 9 000 établissements scolaires actuellement en zone blanche de connexion haut débit pour la rentrée ; et de la feuille de route d'Arnaud Montebourg pour le redressement industriel de la France, qui comprend un plan e-éducation financé à hauteur de 700 millions d'euros destiné à doter les écoles en ressources numériques. Déjà largement répandu dans certains pays tels que l'Angleterre, la Finlande, l'Estonie, les États-Unis, ou encore le Canada, l'apprentissage de la programmation à l'école est un sujet de société très à la mode. Mais quels sont réellement les enjeux d'une telle pratique ? Frédéric Bardeau, coauteur du livre Lire, écrire, compter, coder...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 17 juil 2014 à 08:44

    Et puis on va leur apprendre quoi ???? du java .... mort de rire même les vieux informaticiens avec bac +4 n'y arrivent pas, alors un langage à la c... style "basic" pour faire les 4 opérations en mode texte...super utile !!!!!

  • frk987 le jeudi 17 juil 2014 à 08:37

    On pourrait aussi apprendre aux gamins à faire cuite un steak ou bien coudre un bouton, un jour ou l'autre ils en auront besoin.......et là les années peuvent passer la technique restera la même. Apprendre à cet âge un langage qui n'existera plus dans 2 ans c'est doublement stupide, 1 - ils n'ont pas le niveau nécessaire (bac +2 mini) - 2- c'est leur encombrer l'esprit avec une fausse science inutile.

  • bordo le jeudi 17 juil 2014 à 08:17

    C'est aussi ridicule qu'inutile : c'est à peu près comme si, alors que le téléphone avait été inventé, on avait demandé aux enfants d'apprendre le morse ! Et quand ils seront grands, a quoi cela leur servira-t-il de connaître un langage qui était déjà dépassé quand ils l'ont appris ?