Profitez de taux au plancher

le
2
Fotolia
Fotolia

(lerevenu.com) - Actuellement?les?taux s'éche­lonnent?entre 3,15 % sur dix ans et 4,55 % sur trente ans, selon le courtier Empruntis.com. Les prévisions pour les mois prochains restent prudentes, mais plutôt favorables aux acquéreurs. « En moyenne, nous sommes dans un scénario de faible augmentation d'ici l'été », explique Michel Mouillart, économiste et directeur de l'observatoire des loyers Clameur.

Profitez de la concurrence entre les banques

Le principal élément sur lequel repose la fixation des taux, l'obligation assimilable du Trésor (OAT) à dix ans, devrait continuer de s'apprécier peu à peu et avoisiner 2,5 % d'ici la fin juin. « La remontée des taux longs restera modeste dans un contexte de reprise modérée et d'inflation très faible en zone euro », prévoit Olivier Eluère, économiste au Crédit Agricole. Un niveau de taux contenu qui serait aussi le résultat de la volonté des distributeurs de crédit. Au printemps, les banques font souvent un geste commercial, notamment à l'occasion des salons de l'immobilier qui vont se dérouler un peu partout en France. La concurrence entre les banques va jouer pendant quelques semaines pour conqué­rir de nouveaux clients, « avant une lente remontée des taux dans le courant de l'été, ce qui pourrait nous conduire à un niveau de taux flirtant avec les 4 % sur vingt ans au dernier trimestre 2014 », pronostique Maël Bernier,?directrice?de?la commu­nication du courtier

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cesarski le dimanche 23 mar 2014 à 15:12

    les taux c est une chose mais le pouvoir d achat en est une autre le premier traduit l appétit de la finance et l autre la possibilité de vivre honorablement

  • M6602723 le vendredi 21 mar 2014 à 21:54

    plus les taux augmenteront et plus les prix baisseront => il est urgent d'attendreL'augmentation des taux est une très bonne nouvelle, acheter aujourd'hui est une folie car la baisse appelle la baisse (effet boule de neige).