Professions réglementées : vers la fin des monopoles pour faire baisser les prix

le
36
Professions réglementées : vers la fin des monopoles pour faire baisser les prix
Professions réglementées : vers la fin des monopoles pour faire baisser les prix

Des services moins chers pour les Français... ce sera peut-être le cas si le rapport de l'Inspection générale des Finances (IGF) sur les professions réglementées commandé par Pierre Moscovici lorsqu'il était ministre de l'Economie et des Finances était suivi d'effets. Avocats, chauffeurs de taxis, huissiers, pharmaciens....  sont dans le collimateur. Soupçonnés de profiter de leur monopole pour faire payer leurs services trop chers, ils pourraient ainsi être obligés de faire baisser leurs prix, jusqu'à  20% selon une information rapportée par les Echos .

>> REPONDEZ A LA QUESTION DU JOUR : FAUT-IL CASSER LE MONOPOLE DES PROFESSIONS REGLEMENTEES ? 

Ce rapport de Bercy sur les professions réglementées, dont le quotidien économique dit avoir obtenu copie, est l'une des 30 mesures promises pour «restituer 6 milliards d'euros aux Français». Il a passé ainsi au crible 37 professions pour déterminer si elles bénéficient de rentes et préconise des réformes pouvant faire baisser jusqu'à 20% leurs prix, ont rapporté lundi soir les Echos.

Le chiffre d'affaires cumulé de ces professions représentait 235 milliards d'euros en 2010. Leur bénéfice 42 milliards d'euros et leurs effectifs plus de 1 million de salariés. Leur valeur ajoutée équivaut à 6,4 % du PIB, affirment Les Echos sur leur site internet.

Une rentabilité de 2,4 fois supérieure au reste de l'économie

Selon le rapport de l'Inspection générale des financ, les 37 professions réglementés sont protégées soit par des barrières à l'entrée (numerus clausus), par des tarifications réglementées ou des privilèges de certains actes. Dans le secteur juridique, sont cités les huissiers, greffiers des tribunaux de commerce, les avocats. Parmi les autres secteurs réglementés, figurent aussi les auto-écoles, prothésistes dentaires, dans lesquels Arnaud Montebourg estime qu'«une baisse des prix des services est nécessaire».

«Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cesarski le dimanche 14 sept 2014 à 12:35

    il n y a de doute chacun doit contribuer a l effort commun, le politique en premier en donnant l exemple mais l ouverture a ces professions protégées est indispensable. Pourquoi certains devraient ils plus protégés que d autres il n y a aucune raison objectives!

  • axelleax le jeudi 17 juil 2014 à 02:00

    Réponse a DonCorli.Des libéraux ? Tu as vu ca ou ? Explique nous. Ce sont des professions disposant d' un numerus clausus pour la plupart et donc dont le CA est assuré. Par ailleurs ce sont vraiment les notaires te pharmaciens qui bossent ou leurs employés ? Une idée : supprimons le numerus clausus ? Quand penses tu ?

  • SuRaCtA le mercredi 16 juil 2014 à 22:54

    Si vous êtes encore jeune ou avez un tant soit peu de talent et d'ambition, barrez vous de ce pays pour avoir le juste retour de votre travail sans barrière à l'emploi et éviter la spoliation fiscale et avant qu'il ne soit trop tard vu l'effondrement inéluctable du système...

  • fbordach le mercredi 16 juil 2014 à 22:02

    Mince, je ne vois pas "homme politique" dans la liste des professions a qui on doit rogner des avantages... Quant à prétendre diminuer les salaires de ces professions pour générer de la concurrence et redonner du pouvoir d'achat c'est vraiment de la prose digne de la grande époque de l'URSS. Et les boyards, on leur coupe quand la barbe?

  • DonCorly le mercredi 16 juil 2014 à 20:03

    C'est donc ça le vrai problème ! Ces saIauds de libéraux qui ont le culot de bosser et de gagner du pognon ! Il fallait le dire tout de suite, plutôt que de se cacher derrière le pouvoir d'achat. La hausse du pouvoir d'achat n'est jamais passée par une baisse de salaire.Pour baisser les frais de notaire, il y a plus de marge sur les 5,90% de l'état que sur les 0,825% du notaire.

  • M7093115 le mercredi 16 juil 2014 à 18:17

    Ces professions sont à 70 % à droite Electoralement parlant ça ne coûte rien à culbuto et réjouit tous les jaloux minables....

  • kejocol le mercredi 16 juil 2014 à 17:39

    bizarre, je ne vois pas la SNCF qui a qd meme le plus gros monopole de France.

  • M362321 le mercredi 16 juil 2014 à 15:47

    Cela n'aura pas d'effet durable... et sinon les 500 000 Logements neufs promis par le gouvernement, ils sont où ? à deux doigts aussi ?

  • M2711013 le mercredi 16 juil 2014 à 12:45

    ça ne fera rien baisser du tout ! à chaque fois la baisse potentielle est captée par les financiers à leur profit ! moins de frais de notaire ? ben le prix de vente sera majoré et les agents immobiliers, un métier honteusement sur rémunéré augmenteront encore leurs commissions !

  • je.valle le mercredi 16 juil 2014 à 10:44

    Au lieu de taper sur ceux qui bossent qu'ils commencent par diminuer leurs salaires et tous les avantages qu'ils ont ces politiques de m.