Professeurs non remplacés : 6 000 jours de classe manqués par les élèves

le
3
Plus de 6 000 journées de classe n'ont pas été assurées depuis le début de l'année (photo d'illustration).
Plus de 6 000 journées de classe n'ont pas été assurées depuis le début de l'année (photo d'illustration).

Fantasme des élèves et cauchemar des parents. Les absences non remplacées de professeurs sont de plus en plus fréquentes. La FCPE, la principale fédération de parents d'élèves, a lancé un site internet pour les comptabiliser. Baptisé Ouyapacours, ce compteur a pour objectif de recenser toutes les journées perdues par les élèves du primaire, du collège et du lycée. Ainsi, rien que depuis la dernière rentrée d'octobre, ce sont près de 6 000 jours de classe qui n'auraient pas été assurés. Mais il s'agit là de la fourchette basse. La réalité tournerait plutôt autour de 10 000 journées, toujours selon la FCPE.

« On est fortement mécontents de la situation »

À l'école Olivier-de-Serres, dans le 15e arrondissement de Paris, les élèves d'une classe de CM2 ont ainsi loupé six semaines de cours depuis début janvier, rapporte France Info

. « Nous avons une classe de CM2 dont les enfants ont perdu six semaines d'école, six semaines où ils n'ont eu aucun apprentissage, avec des remplacements deux jours par-ci et deux jours par-là, les enseignants remplaçants étaient ensuite affectés dans d'autres écoles. On demandait même parfois aux enfants de rester chez eux. Ils étaient aussi parfois dispersés dans des classes d'autres niveaux... On est fortement mécontents de la situation », explique Véronique Chauffard, représentante de la FCPE, au micro de France Info.

Pour...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    Comme aux US : le public pour les noirs et les hispaniques, le privé pour les blancs, plus ça va plus on converge !!!!!!

  • frk987 il y a 10 mois

    On parle de l'enseignement public, alors qu'importe...il faut vraiment des géniteurs déjantés pour mettre leur progéniture dans l'EN. Il existe un enseignement privé de qualité et pas d'un prix exorbitant. Laissez l'EN avec leur clientèle de gauche et d'immigrés.

  • dotcom1 il y a 10 mois

    6000 jours de classe, c'est plus qu'une scolarité normale. Faut arrêter de baratiner pour s'atirer la sympathie.