Produits alimentaires : le Sénat supprime la date limite d'utilisation optimale

le
2
Le projet de loi, déjà adopté par l'Assemblée nationale, est examiné au Sénat jusqu'au 19 février. Il fera l'objet d'un vote solennel le 3 mars. Lisa S./shutterstock.com
Le projet de loi, déjà adopté par l'Assemblée nationale, est examiné au Sénat jusqu'au 19 février. Il fera l'objet d'un vote solennel le 3 mars. Lisa S./shutterstock.com

(AFP) - Le Sénat a supprimé mardi la date limite d'utilisation optimale (DLUO) sur les produits alimentaires non périssables, différente de la date limite de consommation, afin de limiter le gaspillage alimentaire.

"La date limite d'utilisation optimale est souvent source de confusion pour le consommateur qui l'apparente à une date limite de consommation", a souligné Eveline Didier (CRC, Communiste, républicain et citoyen) qui a déposé un amendement en ce sens dans le cadre de l'examen de la loi sur la transition énergétique.


"D'une part, cela conduit à jeter des produits encore consommables, favorisant ainsi le gaspillage alimentaire. D'autre part, cette mention ne présente pas d'intérêt sanitaire", a-t-elle ajouté.


"D'accord sur le principe, la date limite d'utilisation optimale est en effet source de confusion", a reconnu le rapporteur Louis Nègre (UMP). Mais il a opposé un avis défavorable, cette mention relevant du droit communautaire.


Pour Jean-Louis Masson (non inscrit), "plutôt qu'une interdiction, rendons cette mention facultative". "Le consommateur doit pouvoir connaître la qualité", a-t-il ajouté.


"Les laboratoires l'ont prouvé, un yaourt peut être consommé trois semaines après sa date limite d'utilisation optimale", a relevé pour sa part la ministre de l'environnement Ségolène Royal en prônant un compromis. "Il y a là une source de gaspillage et de prélèvement sur le pouvoir d'achat des ménages", a-t-elle souligné.


Le projet de loi, déjà adopté par l'Assemblée nationale, est examiné au Sénat jusqu'au 19 février. Il fera l'objet d'un vote solennel le 3 mars.



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7053520 le jeudi 19 fév 2015 à 14:34

    sur les yaourts ce sont des dlc ! et si pour les produits secs, on a une imputrescibilité dans de bonnes conditions de conservation, même les conserves finissent par se périmer. la dluo donne une indication minimale de durée pour laquelle on peut se faire une idée de la mise en emballage. au moins qu'ils mettent le jour de fabrication, sinon bonjour les empoisonnements en cas de remballe ad vitam...

  • lsleleu le mercredi 18 fév 2015 à 09:20

    Enfin ! c'étais des dates inutiles !