Produits agricoles non transformés : vers une TVA réduite à 2,1% ?

le
0
Produits agricoles non transformés : vers une TVA réduite à 2,1% ?
Produits agricoles non transformés : vers une TVA réduite à 2,1% ?

Pour de plus en plus de familles françaises la baisse du pouvoir d'achat est une réalité depuis de nombreuses années. Elle entraine naturellement une baisse de la consommation de produits frais traditionnels, fruits et légumes, produits laitiers, viande, oeufs et poissons, dont les prix ne cessent d'augmenter, au profit des plats industriels préparés beaucoup moins chers et dont la qualité vient d'être, par les scandales récents, lourdement remise en question.

Ainsi, depuis 1997, la consommation de fruits a baissé de 12 %, et celle de légumes (hors pommes de terre) de 14 %. Et aujourd'hui les ménages français consacrent en moyenne seulement 1,5 % de leur budget total à l'achat de fruits et légumes, ce qui est quasiment trois fois moins qu'en 1959.

Les conséquences de ces choix alimentaires imposés par les prix sont bien évidemment importantes en termes de santé pour les consommateurs, notamment pour les jeunes de plus en plus nombreux à être atteints d'obésité, et graves en termes économiques pour les agriculteurs dont beaucoup ne parviennent pas à vivre décemment du fruit de leur travail.

Un groupe de 37 Députés* vient donc de déposer, ce mercredi 3 avril 2013, un projet de loi qui vise à baisser la TVA sur les fruits et légumes, les produits laitiers non sucrés, le viande, les oeufs et le poisson, destinés à l'alimentation humaine, pour le faire passer de 5,5% à 2,1%.

Cette baisse de la fiscalité permettrait ainsi de réduire le

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant