Procter veut faire de Febreze le leader mondial du désodorisant

le
0
Pour accélérer la croissance de sa marque phare, le groupe s'allie à une PME italienne.

En période de crise, on préfère rester à la maison. Bougies, parfums d'intérieur, diffuseurs et bâtonnets parfumés ont donc le vent en poupe. En France, le marché des désodorisants a progressé de 9,6% au cours des six derniers mois. Au niveau mondial, il dépasse les 5 milliards d'euros, après avoir gagné 25% depuis 2004.

Procter & Gamble, numéro un mondial des produits de grande consommation, profite de cette tendance au cocooning. Febreze, sa marque vedette de désodorisants, a franchi l'an passé la barre du milliard de dollars de chiffre d'affaires. En dix ans, elle a rejoint le club ­fermé des 24 marques «milliardaires» du groupe de Cincinnati, au côté des vétérans Pampers, Always, Gillette, Ariel ou encore Duracell. À elles seules, ces 24 marques génèrent 70% du chiffre d'affaires total.

Connue des fêtards qui, en rentrant de soirée, vaporisent du spray Febreze pour éliminer les odeurs de tabac, la marque a réussi sa mue. Procter l'avait lancée e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant