Proche-Orient : Londres prend position pour un Etat de Palestine

le
1
Proche-Orient : Londres prend position pour un Etat de Palestine
Proche-Orient : Londres prend position pour un Etat de Palestine

La tension est remontée d'un cran depuis lundi entre Israéliens et Palestiniens. Au moins deux incidents ont été signalés, notamment sur l'esplanade des Mosquées de Jérusalem ainsi qu'en Cisjordanie. Par ailleurs, le gouvernement de Benjamin Netanyahu se montre préoccupé par les récentes prises de positions au sein de l'Union Européenne (UE) : après la Suède début octobre, la Grande-Bretagne a fait voter une motion visant à reconnaître l'Etat de Palestine.

Même la France, via le Quai d'Orsay, a récemment expliqué qu'il «faudra bien reconnaître» cet Etat. Mardi, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a poursuivi son argumentaire : «La seule question c'est quelles sont les modalités et comment être le plus efficace possible. Ce que nous voulons, c'est être utiles à la paix. Jusqu'à présent notre idée était que la reconnaissance devait être liée à la négociation. A partir du moment où la négociation serait impossible ou n'aurait pas de conclusion, il faudrait évidemment que la France prenne ses responsabilités». 

VIDEO. La France reconnaîtra l'Etat palestinien «le moment venu»

Le Parlement britannique emboîte le pas de la Suède. Le vote n'est que symbolique, mais comme dans le cas de la Suède, il ouvre la porte à une reconnaissance officielle d'un Etat de Palestine. Les députés britanniques, à 274 voix contre 12, ont appelé lundi leur gouvernement à «reconnaître un Etat palestinien aux côtés de l'Etat d'Israël comme une contribution pour assurer une solution consacrant deux Etats». 

«Ca fait trop longtemps que la Palestine est occupée, que ses habitants vivent une vie misérable. Que les Israéliens continuent, petit à petit, à construire sur des terres qui ne leur appartiennent pas. Il est grand temps que le monde reconnaisse l'Etat palestinien comme l'ont déjà fait 134 pays auprès des Nations Unies», a détaillé Alan Duncan, un député conservateur. 

Ce vote ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le mardi 14 oct 2014 à 20:38

    Je propose que le Parlement Français vote une motion pour l'indépendance de l'Ecosse.