Proche-Orient : le processus de paix reste dans l'ornière

le
0
Les Palestiniens veulent s'en remettre à l'ONU pour demander la reconnaissance de leur État.

Le miracle n'a pas eu lieu. À Washington, la réunion du Quartette (Union européenne, Russie, États-Unis, ONU), dont on attendait sans vraiment y croire une relance du processus de paix israélo-arabe, s'est achevée lundi sur un échec. Aucun communiqué n'a été publié à l'issue d'un dîner de deux heures et demie réunissant Hillary Clinton, son homologue russe Sergueï Lavrov, Catherine Ashton, porte-parole de la diplomatie européenne et l'envoyé spécial du Quartette, Tony Blair.

L'objectif de cette réunion de la dernière chance était de conjurer la crise qui se profile, en septembre à l'ONU, où les Palestiniens - Mahmoud Abbas l'a rappelé mardi - souhaitent demander à l'Assemblée générale la reconnaissance de leur État. Une perspective dont «au fond personne ne veut», selon un diplomate, compte tenu de l'incertitude et des menaces de confrontation que cette décision ferait peser sur la région. Une crainte qui souffre toutefois des nuances, la France s'éta

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant