Proche-Orient : le combat souterrain des sionistes religieux contre le plan Kerry

le
0

Ce groupe de pression s'inquiète d'un accord qui entraînerait le départ d'une partie des colons de Cisjordanie.

Faut-il y voir un signe que les négociations pilotées par John Kerry, après plusieurs mois d'apparente paralysie, progressent enfin? En Israël, le camp sioniste religieux peine en tout cas à masquer une certaine fébrilité alors que le secrétaire d'État américain se dit sur le point de présenter un projet d'«accord-cadre» entre les deux parties. Cette mouvance proche des colons, représentée par le Foyer juif de Naftali Bennett ainsi que par l'aile droite du Likoud, craint que Benyamin Nétanyahou ne se rallie à la partition de Jérusalem et à la création d'un État palestinien sur la base des frontières de 1967. Deux concessions à leurs yeux parfaitement intolérables.

Longtemps resté relativement discret, le leader d'extrême droite Naftali Bennett menace désormais de quitter le gouvernement, où il siège en tant que ministre de l'Économie, en cas d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant