Proche-Orient : la tension monte après la mort d'un ado palestinien

le
0
Proche-Orient : la tension monte après la mort d'un ado palestinien
Proche-Orient : la tension monte après la mort d'un ado palestinien

L'aviation israélienne a lancé, dans la nuit de mercredi à jeudi de nouvelles frappes aériennes sur la bande de Gaza. Cette attaque, dont le bilan est de onze blessés dans les rangs palestiniens fait suite au lancement de roquettes vers les territoires occupés par Israël, qui n'ont fait aucun blessé. 

Près de 20 roquettes ont été lancées en direction d'Israël depuis mercredi minuit à partir de la bande de Gaza. Si deux d'entre elles ont été interceptées par le système de défense antimissile Iron Dome, cela n'a pas empêché deux maisons de Sdérot, ville populaire du sud d'Israël, d'être directement touchées, l'une dans la nuit et l'autre, abritant une colonie de vacances, en début de matinée ce jeudi.

Des militaires israéliens stationnés près de Gaza

En représailles, l'aviation israélienne a lancé jeudi après-midi un nouveau raid aérien sur la bande de Gaza après une série de frappes nocturnes qui avaient déjà fait 11 blessés, dont un grièvement, selon des sources palestiniennes et israéliennes.

L'Etat hébreux a de plus décidé jeudi de l'envoi de renforts limités près de la bande de Gaza afin de dissuader le mouvement islamiste du Hamas. «Plusieurs dizaines» d'officiers seront ainsi stationnés dans les agglomérations israéliennes autour de l'enclave palestinienne, selon le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de Tsahal.

Malgré cette mobilisation, ce dernier a souligné la volonté d'Israël de «faire passer un message de désescalade au Hamas tout en étant préparé à toutes les situations».

Regain de tension à Jérusalem

A Jérusalem-Est, les violences se sont poursuivies jusqu'à l'aube, jeudi, dans le quartier de Chouafat, où Mohammad Abou Khdeir, 16 ans, a été enlevé mardi soir, selon la police. Le corps de l'adolescent palestinien portant des marques de violences avait été découvert près d'une forêt, déclenchant de violents affrontements rappelant les intifadas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant