Proche-Orient : Israël accusé de possibles crimes de guerre

le
1
Proche-Orient : Israël accusé de possibles crimes de guerre
Proche-Orient : Israël accusé de possibles crimes de guerre

La pression s'accentue sur Israël. Mercredi soir, le Conseil de l'ONU a décidé l'envoi en urgence d'une commission sur place. Cette dernière sera chargée d'enquêter sur de possibles violations commises dans le cadre de l'offensive israélienne, dans la bande de Gaza.

L'Etat hébreu a aussitôt répliqué, qualifiant l'initiative de «parodie». «Le Conseil devrait lancer une enquête sur la décision du Hamas de transformer les hôpitaux en centres de commandement militaires, d'utiliser les écoles comme dépôts d'armes et de placer des batteries de missiles à côté des terrains de jeux, des maisons privées et des mosquées», ont rétorqué les services de communication du Premier ministre israélien, dans un communiqué.

Si Tsahal assure vouloir «limiter» les pertes civiles dans le cadre de son offensive «Bordure protectrice», le bilan humain s'alourdit de jour en jour, 750 Palestiniens - dont plus de cent enfants selon Laurent Fabius et de nombreux civils - ont perdu la vie depuis le début de l'opération, le 8 juillet dernier.

Un astronaute de ISIS (la station spatiale internationale) a diffusé une image vue du ciel qui montre les roquettes et explosion en Israël, chaque tâche représente un impact.

My saddest photo yet. From #ISS we can actually see explosions and rockets flying over #Gaza & #Israel pic.twitter.com/jNGWxHilSy-- Alexander Gerst (@Astro_Alex) July 23, 2014

 

La résolution qui «condamne»

L'ouverture de cette enquête internationale fait suite à une résolution déposée par la Palestine. Le texte a été adopté par 29 voix pour, 1 voix contre - celle des Etats-Unis - et 17 absentions. Le texte condamne «les violations généralisées, systématiques et flagrantes des droits de l'Homme et des libertés fondamentales» découlant des opérations militaires israéliennes «en particulier la dernière offensive militaire d'Israël dans la bande de Gaza (...) qui a impliqué des attaques sans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 24 juil 2014 à 17:48

    Et Rien pour Boko Haram, ni EEIL, entre autres de trop nombreux.