Proche des 16 millions d'abonnés en 2014, Free a encore de l'appétit

le
0
Proche des 16 millions d'abonnés en 2014, Free a encore de l'appétit
Proche des 16 millions d'abonnés en 2014, Free a encore de l'appétit

Free, qui compte au total près de 16 millions d'abonnés fin 2014, veut s'appuyer sur sa solidité financière affirmée pour gagner des parts de marché dans le mobile et pourquoi pas y relancer une guerre des prix.Le groupe Iliad, maison mère de Free, a dégagé un bénéfice net en hausse de 4,9% à 278,4 millions d'euros l'année passée, lors de laquelle il a réalisé "d'excellentes performances sur ses activités mobiles", selon un communiqué diffusé jeudi."Commercialement nos performances sont très bonnes dans le fixe et le mobile", a commenté le directeur général Maxime Lombardini lors d'un point-presse.Le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 4,16 milliards d'euros, "en avance d'un an par rapport à l'objectif", et son résultat brut d'exploitation (Ebitda) a progressé de 6,6% à 1,28 milliard d'euros.Iliad se félicite de la croissance de son résultat net "malgré la hausse des amortissements notamment due au lancement des services 4G et à une augmentation du taux d'impôt".En 2013, le groupe avait vu son bénéfice net bondir de 42,3%.Le résultat opérationnel courant a connu une hausse de 5,3% à 569,5 millions d'euros.La hausse du chiffre d'affaires de 11,2% s'explique "par le développement des activités mobiles et dans une moindre mesure par la poursuite de la croissance des activités fixes", où Free a subi une offensive tarifaire, notamment de la part de Bouygues Telecom dans les derniers mois de 2014.A cet égard, le fondateur d'Iliad, Xavier Niel, a répété officiellement qu'il ne croyait pas à une consolidation du secteur en France, avec un passage de quatre à trois opérateurs, pourtant largement désirée par les marchés.Selon lui, "Martin Bouygues n'est pas vendeur" et l'absorption par SFR-Numericable de Bouygues Telecom reviendrait à voir se créer "un duopole" avec Orange.Des discussions informelles ont toutefois eu lieu l'an passé avec la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant