Procès pour une femme accusée de huit infanticides

le
1
UNE FEMME ACCUSÉE DE HUIT INFANTICIDES RENVOYÉE AUX ASSISES
UNE FEMME ACCUSÉE DE HUIT INFANTICIDES RENVOYÉE AUX ASSISES

LILLE (Reuters) - Une femme de 50 ans accusée de huit infanticides découverts en 2010 dans le Nord a été renvoyée lundi devant une cour d?assisses, les faits n'étant pas prescrits, a annoncé l?un des ses avocats, Marie-Hélène Carlier.

Me Carlier a annoncé que Dominique Cottrez déposerait un nouveau pourvoi en cassation.

La cour d?appel de Paris devait décider si le délai de prescription des faits devait débuter au moment des faits, donc du premier infanticide avant 2000, ce que plaidait la défense, ou au moment où les faits ont été découverts, en 2010.

La justice avait dans un premier temps estimé que les faits n?étaient pas prescrits et que l?accusée devait comparaître devant la cour d?assises du Nord.

La cour de cassation ayant annulé ce renvoi aux assises en octobre 2013, l?affaire avait été renvoyée devant la cour d?appel de Paris. Le parquet avait requis un procès.

Dominique Cottrez est accusée d?avoir dissimulé huit grossesses et d?avoir tué ses enfants à leur naissance.

Il s?agit de la plus importante affaire d?infanticide connue en France. Deux corps avaient été retrouvés dans une maison qui avait été occupée dans le passé par la femme et six autres dans le domicile où elle a été interpellée en 2010.

Dominique Cottrez a passé un peu moins de deux ans en détention avant d?être remise en liberté en 2012.

(Pierre Savary, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le lundi 19 mai 2014 à 15:51

    Après le "déni de grossesse" (on y croit .. ou pas), le "déni de réalité" (on y croit!).