Procès Pistorius : il «doit être condamné pour meurtre», selon le procureur

le
0
Procès Pistorius : il «doit être condamné pour meurtre», selon le procureur
Procès Pistorius : il «doit être condamné pour meurtre», selon le procureur

« Notre réquisition est que l'accusé doit être condamné pour meurtre ». Le procureur sud-africain Gerrie Nel a ainsi conclu son réquisitoire long de près de cinq heures, au procès d'Oscar Pistorius qui a repris jeudi, à Pretoria (Afrique du Sud). « Il ne peut pas échapper à une condamnation pour meurtre », a-t-il déclaré.

Le champion paralympique sud-africain est accusé du meurtre de sa compagne. Le parquet estime que le sportif de 27 ans a sciemment abattu son amie Reeva Steenkamp, un mannequin de 29 ans, au petit matin du 14 février 2013. Ils se seraient disputés, selon le procureur, et, fuyant sa colère, Reeva se serait réfugiée dans les toilettes. Oscar Pistorius a ensuite tiré quatre balles d'une arme hyper-puissante sur la porte.

Un réquisitoire à charge

« La défense a présenté deux axes de défense et a demandé à la Cour d'en choisir un ». Le procureur a ainsi débuté son réquisitoire, jeudi, à Pretoria. En effet, après avoir longtemps soutenu qu'il avait entendu du bruit dans les toilettes, et tiré dans un geste d'auto-défense, croyant à la présence de cambrioleurs, Oscar Pistorius a ensuite tenté d'expliquer qu'il avait tiré sans intention de le faire, dans la panique, plaidant la thèse d'un accident.

Gerrie Nel s'est alors employé à mettre en lumière les « mensonges et contradictions » dans la version donnée par le sportif. «Si elle rejette la fausse version inventée par l'accusé, la cour n'aura pas d'autre choix que d'admettre que l'accusé savait que la victime était dans les toilettes, et a tiré quatre fois intentionnellement sur elle dans le but de la tuer», a notamment noté Gerrie Nel. «Auto-défense ou acte par réflexe, sans s'en rendre compte? Ca n'est pas conciliable!», a lancé le procureur.

Gerrie Nel a martelé que le récit donné par Pistorius lui-même aggrave son cas, car il n'aurait pas vérifié la présence de Reeva Steenkamp dans le lit avant de tirer, et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant