Procès PIP : 4 ans ferme requis contre Mas

le
0
Le procureur de Marseille a également demandé un amende de 100.000 euros contre le fondateur de l'entreprise PIP, jugé dans l'affaire des implants mammaires frauduleux. » DOSSIER SPECIAL - Le scandale des prothèses mammaires PIP

Une peine de quatre ans de prison ferme a été requise mardi à l'encontre de Jean-Claude Mas, le fondateur de l'entreprise varoise PIP, jugé dans l'affaire des implants mammaires frauduleux devant le tribunal correctionnel de Marseille.

Le procureur de la République Jacques Dallest a réclamé aussi une amende de 100.000 euros et une interdiction définitive d'exercer dans le secteur médical ou sanitaire, ainsi que de gérer une entreprise. Jean-Claude Mas encourait cinq ans de prison.

Le procureur a réclamé pour les quatre autres prévenus, d'anciens cadres de PIP jugés comme Jean-Claude Mas pour tromperie aggravée et escroquerie, des peines de six mois à deux ans de prison ferme.

7400 victimes partie civile

À ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant