Procès Moitoiret : quand les accusés cherchaient à enlever un Valentin

le
0
En 2006, deux ans avant l'assassinat du petit Valentin, Stéphane Moitoiret et Noëlla Hégo avaient voulu emmener avec eux un autre Valentin, âgé de 5 ans, en affirmant qu'il était «l'élu». Devant les assises de Lyon, les deux accusés n'ont pu clairement expliquer leur geste.

La cour d'assises d'appel du Rhône s'est penchée, lundi, sur un épisode extravagant de la triste saga Hégo-Moitoiret. Deux ans avant l'assassinat de Valentin Crémault, 10 ans, poignardé à 44 reprises dans une rue de Lagnieu (Ain) dans la nuit du 28 au 29 juillet 2006, un autre Valentin a-t-il été l'objet d'une tentative d'enlèvement? Question corollaire: dans ce cas, le couple qui comparaît depuis le 12 novembre respectivement pour assassinat et complicité, était-il possédé par une quête obsessionnelle d'un enfant, mort ou vif, prénommé Valentin?

Le 13 août 2006, dans un bourg du Poitou, c'est un lendemain de mariage. Marina H., une amie des nouveaux époux surveille les enfants des i...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant