Procès Le Couviour : la défense peine

le
0
La première semaine de débats n'a guère été propice aux quatre accusés. La défense soutient la thèse du cambriolage qui aurait mal tourné, tandis qu?un témoin corrobore celle de la préméditation. L'audience reprend ce mardi, le verdict est attendu le 29 mai.

Le procès en appel de Josiane Sidaner et de trois complices reprend ce mardi matin devant les assises d'Ille-et-Vilaine. L'accusée a-t-elle commandité l'assassinat de sa belle-mère, ou un simple cambriolage qui aurait mal tourné dans la nuit du 9 au 10 avril 2009? C'est à cette question que répondront, en principe le 29 mai, la cour et les neuf jurés.

La première semaine de débats s'est achevée vendredi, en pleine nuit. Elle n'a pas été favorable à la défense, qui soutient la thèse du fric-frac tragique. Le dernier témoin entendu est un personnage clé de la procédure: au lendemain de la mort d'Anne-Marie Le Couviour, Marc Guérard prend spontanément contact avec la gendarmerie. Auditionné dans l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant