Procès du faux taxi : une fondation pour la victime Susanna

le
0
Après l'assassinat de la jeune Suédoise pour lequel est jugé Bruno Cholet, la mère de Susanna a retrouvé ses écrits et les a publiés.

Procès du faux taxi : une fondation pour la victime Susanna
Procès du faux taxi : une fondation pour la victime Susanna

Quelques mois après avoir dû s'envoler en urgence de Stockholm pour venir identifier le corps de sa fille Sanna brutalement assassinée à Paris, Asa Palmqvist a décidé de faire vivre le souvenir de sa fille adorée via un livre et une Fondation basée à Paris.

Avec son sens inné du style, à l'aise aussi bien en français qu'en suédois, Sanna aurait pu devenir journaliste ou écrivain. Brillante étudiante, aussi jolie que dynamique et sympathique, elle adorait s'exprimer par les mots.

Après sa mort, sa mère a retrouvé les cahiers où Sanna griffonnait ses poèmes et ses débuts de romans. Édité en français et en suédois avec l'aide financière de l'Ambassade de Suède à Paris, «Seconde d'éternité» (Ed. Frankofon/Förlag) est un très joli recueil des poèmes et prose de Sanna. Le premier poème a été écrit à l'âge de sept ans (*), les autres textes, particulièrement matures, viennent de l'adolescence.

Ce livre qui est vendu en France fait parti des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant