Procès des tournantes : «on nous a fait passer pour des menteuses»

le
0
VIDÉOS - Deux jours après le verdict rendu par la cour d'assises du Val-de-Marne dans le procès des « tournantes », les deux victimes Nina et Aurélie ont exprimé leur mécontentement.

Avant de connaître l'appel émis par le parquet dans l'affaire des viols collectifs à Fontenay-sous-Bois, les deux jeunes femmes ne décolleraient pas. Pour rappel, dans cette affaire, quatorze personnes étaient accusées de viols en réunion et à répétition sur les deux adolescentes, de 1999 à 2001. Sur les quatorze personnes, dix personnes ont été acquittées et quatre autres ont été condamnées de trois ans de prison avec sursis à un an ferme.

«Plus accusée que victime»

Sur BFM TV, Aurélie, dont les accusations n'ont pas été retenues, a déclaré s'être sentie «plus accusée que victime», affirmant s'être fait «insultée» lors du procès et rappelant que ses paroles «étaient mises en doute par la défense». Assommée par un verdict qu'elle n'attendait pas, la jeune femme considère que «le tribunal n'a pas bien fait son travail», soulignant les maigres peines requises contre les accusés (quatre personnes sont condamnées de trois ans avec sursis à un an

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant