Procès de l'École en bateau : les aveux du fondateur

le
0
Léonide Kameneff jugé pour viols et agressions sexuelles, a reconnu les faits vendredi matin, destabilisé par un témoignage accablant.

«Je reconnais tout». Ces mots ont été prononcés par Léonide Kameneff, accusé, ainsi que trois ex-membres de l'association l'École en bateau, de viols et d'agressions sexuelles sur neuf anciens élèves des voiliers-école. Alors qu'il niait partiellement les faits depuis 18 ans, le principal accusé s'est retrouvé déstabilisé par le témoignage d'un des plaignants, devant la cour d'assises pour mineurs de Paris. Cette semaine, les dépositions des parties civiles ont décrit l'emprise psychologique de Kameneff et le climat sexualisé instauré sur les voiliers, où des relations sexuelles entre enfants et adultes auraient eu lieu au cours de ces voyages.

«Je prends tout en bloc»

La cour entendait donc vendredi le dernier témoin. Pendant deux heures, Fabien, 33 ans aujourd'hui, a décrit les abus sexuels dont il accuse Kamen...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant