Procès de l'amiante en Italie : «Une décision historique»

le
0
INTERVIEW - Jean-Paul Teissonnière, l'avocat des victimes françaises de l'amiante, estime qu'il y a une inégalité de traitement des victimes entre la France et l'Italie

En quoi la décision du tribunalde Turin est-elle historique?

Cette décision est sans précédent pour au moins trois raisons. D'abord le niveau des peines est très élevé, comparable à ce qui se fait en matière criminelle. Condamner à des peines de 16 ans de prison marque la volonté de sanctionner un crime social. Et cela me semble à la mesure de la gravité des faits reprochés. Ensuite, le niveau des responsabilités a été situé au niveau le plus élevé: ceux qui étaient à la tête du groupe ont été condamnés. Enfin, le tribunal a reconnu qu'il ne s'agissait pas seulement d'une série de drames individuels, mais bien d'une catastrophe industrielle ayant entraîné de nombreux décès.

Un tel procès est-il envisageable en France?

La situation des victimes de l'amiante en France est comparable à celle des victimes en Italie. Par ailleurs, les traditions juridiques de nos deux pays sont semblables. Pourtant, on observe une inégalité de traitement des victimes entre le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant