Procès d'une Femen tunisienne

le
0
Militante du mouvement féministe né en Ukraine, Amina, 18 ans, est jugée ce jeudi pour avoir tagué un muret proche de la grande mosquée de Kairouan.

Les Femen ont investi la Tunisie. C'est une première dans le monde arabe. Mercredi, trois militantes de ce mouvement féministe né en Ukraine (deux Françaises et une Allemande) ont été interpellées à Tunis après avoir manifesté, seins nus, comme à leur habitude, pour réclamer la libération d'une des leurs.

La Tunisienne Amina Tyler - de son vrai nom Sboui - avait été arrêtée le 19 mai à Kairouan après avoir tagué le mot Femen sur un muret proche du cimetière mitoyen de la grande mosquée. Son procès s'est ouvert ce jeudi. Poursuivie pour le port prohibé d'un spray lacrymogène et, peut-être, pour profanation de cimetière, Amina, 18 ans, risque de six mois à cinq ans de prison.

Amina n'avait pas choisi Kairouan par hasard. Cette ville très conservatrice, située dans le centre du pays, est un haut-lieu de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant