Procès d'un cyber-djihadiste : "Je voulais réveiller les consciences"

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Dans la famille de Romain Letellier, croire en Dieu est "archaïque". Dans ce foyer, niché dans un petit village du Calvados, on est athées et communistes. Mais le jeune garçon est "croyant depuis tout petit", "une foi innée" et "refoulée" jusqu'à l'adolescence. C'est au lycée, lorsqu'il rejoint la ville de Caen, que le jeune normand croise et échange avec des camarades musulmans, "pas forcément pratiquants". "Ça m'a débloqué de parler de religion", avoue le jeune homme à la barre du tribunal correctionnel de Paris, devant lequel il comparaît pour apologie et provocation au terrorisme. Aujourd'hui âgé de 27 ans, Romain Letellier raconte, les mains croisées dans le dos, son cheminement vers cette religion, "la seule, dit-il, à être vraiment restée monothéiste" : sa conversion vers ses 20 ans "sans cérémonial" et ses recherches sur la Toile qui l'amènent à s'inscrire sur le forum Ansar al-Haqq, un site pro-djihadiste. Sous le pseudonyme d'Abou Siyâd Al Normandy (littéralement le descendant du prophète de Normandie), l'homme se lance dans des débats sur le dogme, fournit des vidéos djihadistes sur les combats en Syrie ou au Yémen et propose des liens vers la littérature islamiste radicale.Romain Letellier rejoint très vite l'équipe de modérateurs jusqu'à devenir l'administrateur du site, quelques mois avant d'être interpellé par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), le 17 septembre 2013. Il est alors conduit...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant