Procès Bissonnet : les accusés campent sur leurs positions

le
0
La troisième semaine du procès s'achève vendredi à Montpellier.

La troisième semaine du procès de Jean-Michel Bissonnet, Meziane Belkacem et Amaury d'Harcourt, qui répondent de l'assassinat de Bernadette Bissonnet, commis le 11 mars 2008, s'achèvera vendredi aux assises de l'Hérault. Les positions respectives de chacun des accusés n'ont pas bougé depuis l'ouverture de l'audience. la longueur - injustifiée sur le fond - des débats tient au fait que certains intervenants abusent des questions aux nombreux témoins cités. De sorte que se confondent l'accessoire et le capital, tout étant placé sur le même pied. Dommage: l'examen de l'affaire, captivante, eût mérité un rythme plus incisif.

Meziane Belkacem, laveur de vitres attitré et jardinier occasionnel des Bissonnet, reconnaît avoir tiré deux fois sur la victime, avec un fusil à canons sciés. Le fait qu'il se soit blessé pendant les faits, éparpillant son ADN sur la scène de crime, ne lui laisse, certes, qu'une très faible marge de manoeuvre. Toutefois, son récit paraît co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant