Procès Andrieux : des milliers d'euros détournés

le
1
La députée PS des Bouches-du-Rhône est soupçonnée d'avoir profité de la création d'associations fictives.

Les auditions de la première semaine du procès pour détournement de fonds publics, dans lequel comparaît la députée PS des Bouches-du-Rhône, Sylvie Andrieux, ont permis de démonter le mécanisme de la fraude fondée sur une myriade d'associations fictives.

Ces structures étaient montées dans le seul but de demander des subventions au Conseil régional et parfois au conseil général. «J'ai trouvé une dinde, un pigeon, qui veut nous subventionner.» C'est ainsi que Benyoub Same, l'un des deux principaux auteurs de la fraude de 740.000 euros aux subventions du conseil régional, a raconté vendredi lors de l'audience devant le tribunal correctionnel de Marseille, l'engrenage qui l'a entraîné dans «ce délire d'associations».

Cet habitant de la cité Font-Vert, dans les quartiers nord, poursuivi pour complicité d'escroquerie a créé directement, avec de faus...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le samedi 9 mar 2013 à 13:02

    c est kons on sait pas qui ??? bel k cem ouvre là maintenant !!!