Pro A : Présentation des équipes (2/2)

le
0
Pro A : Présentation des équipes (2/2)
Pro A : Présentation des équipes (2/2)

Les prétendants aux play-offs

Cholet : Le champion de France 2010 reste sur deux saisons moyennes, finissant même douzième la saison dernière. L'équipe a beaucoup changé, perdant des cadres comme Slaughter, Gobert ou Souchu. Rudy Gobert parti en NBA (Utah Jazz), le CB avait besoin de solidifier à nouveau sa raquette. D'où le retour de Steeve Ho You Fat à la Meilleraie. Très bon avec Evreux en Pro B, il sera très précieux en attaque et en défense aux côtés de Claude Marquis. Mais le joueur-clé sera sans nul doute Rudy Jomby. Très bon shooteur, l'ancien Havrais est capable de percer une défense pour aller au cercle. Le point faible de Cholet risque d'être le manque d'expérience de joueurs comme Tyler Brown ou Terrell Stoglin, même si ce dernier est un excellent joueur de un contre un.

Limoges : Le CSP s'est maintenu la saison dernière mais a connu de nombreux problèmes. Les méthodes du coach Giannakis ont été mal acceptées et le conflit entre lui et le club se règle devant la justice. Alors le président Frédéric Forte a fait appel à Jean-Marc Dupraz, avec qui il a remporté le titre européen avec Limoges en 1993. L'atout majeur du CSP est l'arrivée d'Alex Acker qui, lorsqu'il est régulier, est un attaquant de génie. Avec les deux bons meneurs que sont Taurean Green et JR Reynolds, le jeu limougeaud peut être intéressant. Joseph Gomis et sa bande peuvent prétendre aux play-offs mais ils devront se méfier de leur pire ennemi : l'irrégularité.

Nancy : Après avoir frôlé la relégation l'an dernier, le SLUC veut redorer son blason. Comme Limoges, l'équipe manque de régularité mais à son meilleur niveau, peut décrocher son ticket pour les play-offs. Cela passe par plus de dureté en défense. D'où la signature de Florent Piétrus, qui sera précieux dans ce domaine aux côtés de Randal Falker. A l'arrière, Kenny Grant est toujours là pour apporter cet impact offensif. Son excellent Euro avec la Suède a dû rassurer son nouveau coach, Alain Weisz. L'un des joueurs majeurs sera Paul Harris. Si cet ailier athlétique et polyvalent est au top, le SLUC le sera aussi.

Dijon : La JDA a perdu beaucoup de cadres comme Jérémy Leloup et le capitaine David Melody. Mykal Ryley et Antoine Mendy devront les remplacer au pied-levé. Nul doute que ces deux-là sont compatibles mais leur entente devra vite se faire. L'arrivée de Sambou Traoré va renforcer la défense intérieure. Son association avec le bon attaquant qu'est Andre Harris sera aussi une des clés de la réussite dijonnaise. Beaucoup d'interrogations donc, mais il est certain que la JDA a les moyens de retourner en play-offs et de confirmer sa septième place acquise en 2013.

La lutte pour le maintien

Le Havre : Les Normands commencent à avoir l'habitude. Alors que chaque année, tout le monde les voient descendre, ils finissent par se maintenir. Mais les Havrais ont perdu leur leader, Bernard King. Pour le remplacer, le STB a fait appel à l'ancien Chalonnais Cedrick Banks, un ailier en manque de régularité mais capable d'être énorme sur certains matchs. Le staff havrais a choisi de faire confiance aux jeunes Gédéon Pitard et Hugo Invernizzi à l'arrière. Un pari risqué. Il y a aussi l'arrivée de l'ancien Palois Brian Boddicker. Bon shooteur, l'ailier-fort américain n'est en revanche pas un foudre de guerre en défense. La saison du STB s'annonce donc compliquée.

Orléans : L'OLB a signé deux recrues de qualité. Kyle McAlarney (Limoges) et Aldo Curti (Gravelines) vont renforcer le secteur extérieur. Le premier étant principalement scoreur, le second, passeur. En revanche, l'intérieur semble léger. Si Brian Greene apporte de la sérénité en attaque et en défense, ses compères n'ont pas toutes ces capacités. Abdoulaye Loum manque de physique et Terence Dials peine en défense. Une chose et sûre, le maintien d'Orléans se jouera là-dessus.

Antibes : Champions de Pro B, les Sharks retrouvent enfin l'élite. Le jeune entraîneur Julien Espinosa avait fait des merveilles en fin de saison mais les dirigeants ont préféré faire appel à un coach plus expérimenté pour la Pro A : Jean-Aimé Toupane. Le club azuréen a conservé son trio de choc Huffman ? Hilliard ? Blue. Un vrai plus pour la course au maintien. Avec Shaun Fein et Raphaël Desroses en sortie de banc pour rentrer de précieux shoots, le secteur offensif est impressionnant. Ce qui est moins le cas en défense hormis la présence de Mohamed Saer Sene. Le maintien des Sharks passera sûrement par une excellente attaque plutôt qu'une bonne défense.

Pau-Lacq-Orthez : Vainqueur de la saison régulière, l'Elan Béarnais n'a pas obtenu le titre tant souhaité de champion de Pro B. Pour son retour en Pro A, Pau manque de scoreurs à l'extérieur. Seul Ahmad Nivins semble en avoir les capacités. David Denave, excellent joueur de Pro B, va devoir montrer qu'il peut aider son équipe à se maintenir en Pro A, et Mike Scott peine à prendre de l'ampleur au scoring. L'avantage est que cette équipe à de nombreux passeurs, intéressant pour servir les intérieurs, secteur où Pau est le mieux équipé. Entre la polyvalence de Jean-Fred Morency et les qualités de défenseur de Hristo Nikolov, les Béarnais ont de la qualité. Suffisant pour rester dans l'élite ? A voir?

La première partie de notre présentation, avec les favoris et outsiders

Dorian TILLARD

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant