Pro A : Présentation des équipes (1/2)

le
0
Pro A : Présentation des équipes (1/2)
Pro A : Présentation des équipes (1/2)

Les favorisStrasbourg : La SIG tient sans doute la meilleure recrue de l'intersaison en la personne d'Alexis Ajinça. Le pivot de l'équipe de France, avait jusqu'au 30 septembre pour quitter l'Alsace pour rejoindre la NBA. Il a finalement choisi de rester. Un énorme plus pour la SIG qui n'a d'autres ambitions que le titre de champion de France. Strasbourg a aussi l'Euroligue à disputer. De la fatigue supplémentaire certes, mais de l'expérience à emmagasiner.

Lyon-Villeurbanne : L'ASVEL a un des meilleurs effectifs de Pro A, alliant fougue et expérience. Edwin Jackson, MVP français l'an passé, pourra compter sur deux recrues à l'arrière pour lui créer des shoots ouverts. Excellents en pénétration, les deux nouveaux, Chris Wright et Travis Leslie sont capables de dynamiser le jeu et d'attirer la défense sur eux pour démarquer leurs partenaires. Uche Nsonwu à l'intérieur et Amara Sy sur l'aile apporteront leur puissance et leur expérience à cette jeunesse. Un cocktail puissant qui pourrait bien tout faire sauter sur son passage.

Chalon-sur-Saône : C'est un peu « ça passe ou ça casse ». L'équipe rentre dans une nouvelle ère. Greg Beugnot, en place depuis 2003, est parti au Paris-Levallois, mais il est remplacé par son adjoint, Mickaël Hay, pour garder de la stabilité. L'Américain Blake Schilb, excellent pendant ses quatre saisons, a lui aussi quitté la Saône-et-Loire. L'Elan chalonnais perd donc un ailier brillant mais a choisi de miser sur deux nouveaux arrières, AJ Slaughter et Jon Brockman. Cette équipe ne manque pas de talents. La seule interrogation sera sur l'entente de toutes les nouvelles recrues. Si elle se fait rapidement, Chalon peut risque d'être redoutable.

Gravelines-Dunkerque : Le club maudit. Leaders incontestés de la saison régulière en 2012 et 2013, les Nordistes se sont écroulés à chaque fois au premier tour des play-offs contre Cholet puis Nanterre. Le BCM a perdu des joueurs importants comme Dwight Buycks et Ludovic Vaty. Mais le recrutement a été intelligent. Marcus Lewis et Gary McGee sont deux intérieurs complémentaires. Solo Diabaté, comme le faisait Dwight Buycks, amènera de la vitesse et une bonne vision du jeu. Enfin, Yakhouba Diawara, est une recrue de poids à l'aile, un poste que le BCM devait renforcer.

Les outsidersNanterre : Pourtant champion en titre, Nanterre est loin d'être un sérieux candidat à sa succession. Il y a, certes, les arrivées de l'international français Ali Traoré et du prometteur Mouhammadou Jaiteh à l'intérieur mais il y a aussi eu le départ d'un des maîtres à jouer, Chris Warren. Heureusement, Trent Meacham est toujours là. Sans oublier l'arrivée de l'arrière ukrainien Sergii Gladyr, capable du meilleur comme du pire. Il l'a montré à l'EuroBasket. Et puis la JSF va jouer l'Euroligue. Si comme pour Strasbourg, c'est un plus niveau expérience, mais aussi de la fatigue supplémentaire, Nanterre est moins armé que la SIG.

Paris-Levallois : A surveiller. Mais les ambitions sont surtout de retrouver les play-offs cette saison, avant de devenir une place centrale du basket français. Peut-être avec l'arrivée des investisseurs qataris l'année prochaine. Les Parisiens ont un nouveau coach en la personne de Greg Beugnot, et un nouveau manager, Jacques Monclar. Le point fort du Paris-Levallois est d'avoir gardé ses deux meilleurs joueurs, Jawad Williams et Sean May, deux intérieurs redoutables. Avec l'expérimenté Daniel Ewing à la mène, le PL peut être la belle surprise de la saison.

Le Mans : Un habitué des play-offs mais a toujours du mal à franchir le cap lui permettant d'aller au bout. Pourquoi pas cette année. L'arrivée à l'extérieur de DaShaun Wood et Vaughn Duggins est parfaite pour suppléer Antoine Eito au niveau du scoring. De plus, les deux Américains ont joué ensemble à l'université Wright State de Dayton (Ohio). Avec Charles Kahudi et ses qualités de défenseur à l'aile et la qualité de shoot de JP Batista dans la raquette, Le Mans est capable de faire déjouer de nombreuses grosses écuries.

Roanne : Cinquièmes l'an passé, les Roannais sont de dangereux outsiders également car ils ont de la qualité dans tous les domaines. Amagou à 3-points, Sangaré à la création, Gradit en défense, Samnick à l'intérieur? Du beau monde, sans oublier l'arrivée de Charles Thomas, champion d'Ukraine en 2013 avec le BC Budivelnyk Kiev, qui sera un atout offensif de plus à l'aile et à l'intérieur. L'interrogation sera surtout autour de Ryan Reid dans la raquette, qui doit suppléer le départ de Coleman Collins. Avec de la régularité, la Chorale peut être un sérieux outsider.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant