Pro A : L'ASVEL championne au bout du suspense

le
0

Après une fin de match au suspense insoutenable, l’ASVEL est devenue championne de France pour la première fois depuis 2009 en battant Strasbourg 80-77. Quel exploit des hommes du président Tony Parker !

C’est sans doute l’un des plus grands retournements de situation de l’histoire du championnat de France. Menée 2-0 l’issue des deux premiers matchs en Alsace dans ces Finales 2016, l’ASVEL a finalement remporté la série 3-2 pour décrocher le 18eme titre de champion de France de son histoire, le premier depuis 2009 ! Plus que jamais, le club rhodanien reste le plus titré de l’histoire (Limoges compte 11 titres, Pau 9). L’ASVEL savait qu’elle devait réussir un exploit pour s’imposer à Strasbourg, après avoir remporté deux belles victoires à l’Astroballe. Et elle l’a réussi dans ce Match 5, le premier depuis que les Finales ne se disputent plus sur un match sec à Bercy.

Ware en feu pour l'ASVEL, Weems inexistant pour la SIG

Dans un Rhénus chaud bouillant, les hommes de Tony Parker (qui avait reçu l’autorisation de sa femme enceinte de rester quelques jours de plus en France avant de rentrer à San Antonio) ont de suite pris l’ascendant, et ont vite fait retomber l’ambiance. Casper Ware (27pts au total) a réussi un excellent début de match, permettant à son équipe de gonfler l’écart petit à petit (34-40 à la mi-temps). Un écart qui a atteint +20 (49-69) en tout début de dernier quart. Mais au moment où on s’y attendait le moins, la SIG s’est soudain réveillée et l’ASVEL a perdu de sa superbe en défense. Rodrigue Beaubois (23pts), excellent de bout en bout, a tout donné pour ramener Strasbourg dans le sillage des Verts. Et il est parvenu ! A 1’45 de la fin, la SIG n’était plus menée que 74-75. Mais les Alsaciens étaient cuits, Kyle Weems à côté de la plaque (4pts à 2/5) et l’ASVEL a finalement pris un avantage définitif aux lancers-francs, Livio Jean-Charles ayant l’honneur de mettre le dernier lancer (80-77). Comme lors du tout premier match de la saison, l’ASVEL s’impose sur le parquet de la SIG et met fin à une saison chaotique, où elle a connu un gros coup de mou en mars-avril, pour terminer cinquième de la saison régulière et finalement réussir d’excellents play-offs.

Vincent Collet est maudit

En revanche, pour Strasbourg, c’est une quatrième défaite d’affilée en finale, après avoir été battu par Nanterre et Limoges (deux fois) depuis 2013. Mais contrairement aux trois années précédentes, la SIG a entrevu le trophée samedi dernier, lors du Match 4 à Villeurbanne. La déception n’en sera que plus grande, surtout pour Louis Campbell, Romain Duport et Vincent Collet, qui ont vécu les quatre défaites. Le sélectionneur de l’équipe de France, qui avait vécu une petite déprime à l’automne, va devoir vite se remettre de cette désillusion, car il va rapidement retrouver les Bleus pour préparer le TQO. Et leur meneur de jeu Tony Parker, celui qui a composé l’équipe championne de France 2016 et brisé son rêve. BASKET - PRO A / PLAY-OFFS Finale Strasbourg (2) - ASVEL (5) : 2-3 >>> L'ASVEL est championne de France Match 1 : Strasbourg - ASVEL (80-73) Match 2 : Strasbourg - ASVEL (73-61) Match 3 : ASVEL - Strasbourg (90-69) Match 4 : ASVEL - Strasbourg (60-59) Match 5 : Strasbourg - ASVEL (77-80)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant