Prix Nobel de la Paix : la candidature de Poutine proposée

le
0
Prix Nobel de la Paix : la candidature de Poutine proposée
Prix Nobel de la Paix : la candidature de Poutine proposée

Vladimir Poutine pourrait imiter Barack Obama, lauréat du prestigieux prix en 2009 : des partisans du président russe ont proposé son nom  à l'académie Nobel. Ses chances sont toutefois minimes à l'heure de la crise en Ukraine et de la situation en Crimée. D'ici à l'annonce du nom du lauréat le 10 octobre, le comité Nobel devra d'abord passer au crible un total de 278 candidatures très variées, selon son influent secrétaire, Geir Lundestad.

Comme à l'accoutumée, le comité n'a pas dévoilé l'identité des prétendants, indiquant seulement que 47 d'entre eux étaient des organisations. Si la liste des candidats est tenue secrète pendant au moins 50 ans, les parrains peuvent choisir de dévoiler publiquement le nom de leur «poulain». C'est ainsi que l'on a appris que le président russe figure parmi les candidats. En octobre, des personnalités russes avaient déjà proposé sa candidature, faisant valoir son rôle dans la crise syrienne. L'ex-agent du KGB avait permis d'éviter des frappes américaines contre la Syrie, en représailles à une attaque chimique contre la population, suggérant de placer sous contrôle international l'arsenal chimique du régime de Bachar al-Assad. 

Interrogé sur l'actualité tendue en Ukraine, Geir Lundestad a jugé difficile de distinguer dès à présent une organisation ou un individu susceptible de jouer un rôle majeur pour la paix dans cette région dans les mois à venir. «La situation dramatique dans laquelle se trouve l'Ukraine peut influencer la réflexion du comité Nobel mais je ne vois pas à ce stade de candidat précis qui se dégage»

Un processus de candidatures plutôt simple

Être proposé pour le Nobel est relativement aisé puisque des milliers de personnes sont habilitées à déposer des candidatures : des parlementaires et des ministres de tous les pays, certains professeurs d'université, anciens lauréats, des membres de certaines organisations internationales et des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant