Prix du gaz : hausse de près de 30 euros par an pour 8 millions d'utilisateurs

le
0
Prix du gaz : hausse de près de 30 euros par an pour 8 millions d'utilisateurs
Prix du gaz : hausse de près de 30 euros par an pour 8 millions d'utilisateurs

Mauvaise nouvelle à l'approche de l'hiver pour 8 millions d'utilisateurs de gaz, précisement au moment où l'on rallume sa chaudière. Les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 3,9% à partir du 1er octobre. Avec cette nouvelle hausse, la facture pour les utilisateurs depuis le 1er janvier va grimper de 3,5%, soit largement plus que l'inflation qui est de 0,4%.

Cette perte de pouvoir d'achat va se matérialiser par une dépense de l'ordre de 30 euros supplémentaires sur ce budget annuel. En effet, sachant que les Français qui utilisent le gaz pour le chauffage, l'eau chaude et la cuisson, consomment en moyenne un peu plus de 13 300 kWh par an, la facture moyenne est aux alentours de 950 ¤ TTC selon les tarifs réglementés de vente (TRV) de GDF Suez.

Un nouveau mode de calcul L'explication de cette hausse est la suivante : en juillet dernier, à la demande des pouvoirs publics, la formule de calcul des prix du gaz a été une nouvelle fois révisée. Désormais, les prix de marché entrent à hauteur de 60% dans le mode de fixation des tarifs (contre 45 % auparavant), le reste relevant de l'indexation sur les cours du pétrole. Or, depuis plusieurs semaines, ces tarifs sont fortement orientés à la hausse en raison des tensions en Ukraine ou encore au Moyen Orient.

Evolution des tarifs du gaz depuis le 1er janvier

A plusieurs reprises, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) et les associations de consommateurs ont alerté les pouvoirs publics sur ces risques de dérapages. «Le marché de gros des prix du gaz évolue de manière plus aléatoire que ceux du pétrole, avait affirmé l'association de défense des consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie). Alors que la consommation de pétrole, utilisée à la fois pour la production d'électricité, le carburant et le chauffage, est lissée sur l'ensemble de l'année, celle de gaz subit un bond à l'automne, quand les particuliers allument leurs radiateurs. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant