Prix des logements : stabilité au deuxième trimestre

le
4

Sur un an, les prix franciliens sont en baisse de 2,0%.
Sur un an, les prix franciliens sont en baisse de 2,0%.

Au deuxième trimestre, les prix des logements anciens sont stables mais reculent de 1,2% sur un an selon les indices Notaires-Insee.

D'avril à fin juin, les prix des logements sont restés globalement stables par rapport au premier trimestre selon les indices Notaires-Insee (données provisoires corrigées des variations saisonnières). Les prix des appartements ont baissé de 1,1% tandis que ceux des maisons augmentaient dans le même temps de 0,2%. Sur un an, les prix ont en revanche baissé de 1,2% (-1,1% pour les appartements, -1,3% pour les maisons).

En Ile-de-France, les prix ont diminué de 0,5%. Une baisse qui atteint 2,0% sur un an (-3,3% pour les maisons et -1,4% pour les appartements). En Province, la tendance est légèrement mieux orientée avec une hausse des prix observée de +0,2% (+0,4% pour le prix des maisons, -0,2% pour les appartements). Sur un an, les prix des logements anciens en province reculent toutefois de 0,8%. Quant au volume annuel des transactions au niveau national, il s'est stabilisé en juin 2014.  Au cours des douze derniers mois écoulé, il a toutefois remonté de 9,2%.

J.G

A lire aussi sur Boursorama :

Immobilier en Ile-de-France : les acheteurs étrangers plus présents que jamais (AFP)

Patrimoine : le mètre carré en baisse à Paris (Boursorama)

 

Consultez l'étude sur les prix des logements anciens - Indices Notaires-Insee :

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le vendredi 19 sept 2014 à 11:37

    A Paris .....? comme toujours .mettre les bottes et viens -s 'y voir chez nous ..!- 25 /-30 % .....stable oui ..rien ne se vend pcq rien ne s'achète !

  • mrscy le vendredi 12 sept 2014 à 12:05

    Et hausse des taxes de transmission. donc l'un dans l'autre on paye la même chose.

  • M4358281 le vendredi 12 sept 2014 à 10:01

    A Paris ...encore ..! mais en province un - 15 ou 20 % débloquerait ..on y arrive !

  • nbanba le jeudi 11 sept 2014 à 23:56

    Il faudrait une baisse de 30% au moins pour que l'immobilier redevienne rentable.