Prix des livres électroniques : plus de 900 auteurs s'engagent contre Amazon

le
1
Prix des livres électroniques : plus de 900 auteurs s'engagent contre Amazon
Prix des livres électroniques : plus de 900 auteurs s'engagent contre Amazon

Stephen King, John Grisham, Suzanne Collins ou bien encore Philip Pullman. Ces auteurs de best-sellers figurent parmi les plus de 900 écrivains qui ont publié lundi une lettre ouverte destinée aux dirigeants d'Amazon. Ils souhaitent que le géant de la vente en ligne mette un terme au bras de fer qui l'oppose depuis plusieurs mois à Hachette Book Group (HBG), filiale du groupe français Lagardère.

Amazon veut imposer sur le sol américain un prix unique de 9,99 dollars (environ 7,70 euros) sur les livres électroniques d'Hachette alors que l'éditeur refuse de baisser ses tarifs. Pour faire pression sur Hachette, Amazon a réduit ses stocks en provenance de l'éditeur et arrêté de prendre des précommandes pour les auteurs qu'il édite.

«Amazon a directement ciblé les auteurs de Hachette pour forcer l'éditeur à accepter les termes d'un nouveau contrat», dénoncent les écrivains dans leur lettre ouverte. «Personne ne doit bloquer la vente de livres, empêcher ou décourager les clients de commander ou recevoir les livres qu'ils veulent.»

Des mails pour Bezos

Les écrivains, qui avaient déjà signé une pétition en soutien à Hachette au mois d'août, demandent également à leurs lecteurs «d'envoyer un mail à Jeff Bezos, le PDG et le fondateur d'Amazon, à l'adresse jeff@amazon.com, pour lui dire ce que vous pensez. Il dit qu'il aime avoir des retours de la part de ses clients et il déclare lire tous les messages qu'il reçoit à cette adresse. Auteurs et lecteurs réunis, nous espérons pouvoir lui faire changer d'avis.»

Cet appel fait office de pied de nez aux propres pratiques d'Amazon. Le 9 août, le distributeur américain a rendu publique l'adresse électronique du patron de Hachette Book Group, Michael Pietsch, et a appelé ses clients à lui écrire pour faire pression sur l'éditeur. Amazon était même allé jusqu'à suggérer des revendications types, comme accuser Hachette d'entente illégale afin de maintenir des prix ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • berkowi le lundi 15 sept 2014 à 14:16

    Merci Amazon,grâce à cette campagne, j'ai découvert la FNAC.com où j'ai déjà commandé plusieurs livres. De toute les façons, Amazon ne payant pratiquement pas d'impôts sur le territoire français, c'est de mauvais gout d'acheter chez eux. Ce ne sont pas les sites d'achats français qui manquent.