Prix de la viande : Hollande «lance un appel» à la grande distribution

le
13
Prix de la viande : Hollande «lance un appel» à la grande distribution
Prix de la viande : Hollande «lance un appel» à la grande distribution

En déplacement à Villefort (Lozère), peu avant de se rendre sur une étape du Tour de France, François Hollande s'est emparé d'un dossier brûlant. Celui du prix de la viande. Alors que le feu couve en raison des cours actuels de la viande de porc et de boeuf, inférieurs aux coûts de production, le chef de l'Etat a lancé ce samedi «un appel à la grande distribution» pour améliorer la rémunération des éleveurs.

«Les agriculteurs ne peuvent pas vivre que des aides, il doit y avoir des prix pour les rémunérer», prévient Hollande qui donne cette mission à la grande distribution : «Aux consommateurs la qualité et aux agriculteurs un prix.»

De nombreuses fermes en grande difficulté

Rappelant les engagements souscrits le 17 juin lors d'une table-ronde autour du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, le président de la République insiste : «Les grandes surface se sont engagées à augmenter sensiblement les prix pour qu'il y ait un soutien apporté aux producteurs. Nous veillerons à ce que cet accord soit respecté» et «à ce que l'approvisionnement français soit partout privilégié», certife-t-il. «Si on veut que l'agriculture continue à vivre, et pas simplement à survivre, il faut lui apporter un soutien», estime-t-il encore, «le soutien, c'est ce qu'on peut faire sur le plan fiscal en allégeant les contraintes».

Et il y a urgence. De nombreuses fermes françaises sont en grande difficulté : entre 22 et 25 000, selon Stéphane Le Foll, qui s'est exprimé à ce sujet dans nos colonnes vendredi. Les filières de la viande bovine et de porc sont particulièrement touchées, ainsi que celle du lait. Pour remédier à cette «crise agricole très importante», le ministère de l'Agriculture prépare des aides d'urgence pour les éleveurs.

En attendant, le président de la fédération nationale bovine (FNB), représentant des éleveurs, Jean-Pierre Fleury, se félicite de l'engagement du président de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 le dimanche 19 juil 2015 à 11:53

    Pour les " Sans dents" il faudra acheter du steak haché !

  • dsta le dimanche 19 juil 2015 à 09:09

    dupond666: Exactement , on fait le malin en sanctionnant les Russes et on s'étonne de ne plus avoir de marché! Que les agriculteurs s'adressent a cet audacieux conseilleurs et redresseur de torts qu'est Hollande! Le seul responsable et celui qui est aux manettes c'est lui !

  • M3366730 le dimanche 19 juil 2015 à 01:24

    Groland avec tous le personnel qu'il a à sa disposition est incapable de connaitre les sujets qu'il traite dans ses communications, malheureusement les agriculteurs resteront sur le bord de la route comme les 1 100 000 salariés licenciés sous sa mandature.

  • dupon666 le dimanche 19 juil 2015 à 01:11

    lol...le meme qui a provoqué l'embargo russe ...

  • s.thual le dimanche 19 juil 2015 à 00:58

    tous veulent l aide du voisin et la solidarité ok mais alors qui roule japonnais ou allemand ? qui porte les textiles indien ou espagnols qui a des dent made in turquei maroc,,qui loue en douce sans taxes ni impots etc etc personne ? et qui paie pour les chomeurs et les sans abris et les touristes sociaux ? on la la y a du boulot,,,mais moi j en ai marre d etre pris pour une bille ,,messieurs les elus qui voulez nous serrer nos ceintures ,,,faite le déjà un peu pour vous,,,nous sommes vos client

  • dsta le samedi 18 juil 2015 à 23:48

    Le conseilleur et audacieux hollande, il la paie combien sa viande ????

  • horsebet le samedi 18 juil 2015 à 21:57

    @stepone7 Il y a eu ceux qui avaient hâte d'être en 1981, puis 1988, puis 1995, puis 2002, puis 2007, puis 2012 et enfin 2017 ! Car nous serons tous sauvés en 2017, c'est évident. Vivement 2017, ainsi on pourra dire vivement 2022, car c'est l'espoir fait vivre.

  • horsebet le samedi 18 juil 2015 à 21:51

    Il n'ont vraiment pas honte ces politiciens. Quand ils n'ont plus rien à dire ou à faire, alors ils agitent la carte bien connue du PATRIOTISME des cons-ommateurs. Ils sont sacrément gonflés. Quant on n'a pas d'autre solution, le patriotisme mal placé est un aveu d'une complète impuissance. Pendant ce temps, les intermédiaires et la grande distribution qui sont des groupes tentaculaires européens s'en mettent plein les poches. C'est à cela que sert l'Europe.

  • stepone7 le samedi 18 juil 2015 à 21:27

    c est dingue cette hausse des prix masqués par un soit disant acte solidaire .. ca me degoute ce gouvernement trop hate d etre en 2017

  • T20 le samedi 18 juil 2015 à 19:37

    Que ce soit la viande, les fruits ou les légumes, ce sont tous les intermédiaires qui se gavent au passage: Exemple: des fruits ou légumes achetés X€ au producteur se retrouvent à 3X€ sur les étalages !!!