Privilégiez le PEL pour placer vos économies

le
2
Avec son rendement de 2,5 %, le plan d'épargne logement redevient intéressant, en 2013. Avec Le Particulier.
1- Comment fonctionne le PEL?

Les règles de fonctionnement du PEL sont strictes. Un seul produit peut être ouvert par personne, mais rien ne vous empêche d'en souscrire un au nom de vos enfants, même mineurs. Pour cela, il faut déposer 225 ¤ au minimum sur le plan et s'engager à verser au moins 540 ¤ par an. À défaut, le PEL sera clôturé par la banque. Ces versements peuvent être mensuels (45 ¤), trimestriels (135 ¤) ou encore semestriels (270 ¤) et doivent être réalisés pendant au moins quatre ans, durée minimale du placement. Le plafond de versements du PEL s'élève à 61 200 ¤.

En 2013, la rémunération du PEL s'élève à 2,5 % brut (2,11 % net, après prélèvements sociaux) et elle est garantie pendant toute la durée du placement. Pendant les douze premières années, les intérêts sont exonérés d'impôt sur le revenu et ne supportent que les prélèvements sociaux, au taux de 15,5 %, au 31 décembre de chaque année. Les PEL souscrits avant le 1er mars 2011 sont, eux, soumis aux prélèvements sociaux en une seule fois la onzième année de détention. Les intérêts versés sur le PEL à compter de son douzième anniversaire sont, en revanche, fiscalisés.

2- Peut-on obtenir un rendement supérieur à 2,5 %?

La rémunération du PEL peut être dopée par la prime d'État de 1 % brut (0,84 % net). Elle est accordée à condition de souscrire un prêt d'épargne logement d'au moins 5 000 ¤, destiné à acheter ou rénover sa résidence principale (une extension, une surélévation, des travaux d'aménagement, d'économie d'énergie...). Cette prime est plafonnée à 1 000 ¤, mais elle peut atteindre 1 525 ¤ pour l'acquisition ou l'agrandissement d'un logement économe en énergie.

Les emprunteurs chargés de famille bénéficient d'une majoration de la prime: elle s'élève à 10 % du montant des intérêts acquis sur le PEL, plafonnée à 100 ¤ par personne à charge, ce montant étant porté à 153 ¤ si le prêt sert à acheter un logement «vert».

3- Est-il intéressant de bénéficier du prêt associé au PEL?

En ouvrant un PEL en 2013, vous bénéficiez d'un taux d'emprunt garanti de 4,2 % sur une durée qui peut s'échelonner de 2 à 15 ans et pour un montant variant de 5 000 à 92 000 ¤. Lorsqu'on compare le niveau des taux d'emprunt immobiliers actuels (3,3 %, en moyenne, sur 15 ans), le taux d'un prêt PEL est peu favorable. Il peut toutefois être rentable d'emprunter le minimum légal (5 000 ¤) pour bénéficier de la prime d'État. Le surcoût lié au prêt logement est alors largement compensé par l'octroi de la prime. Prenons l'exemple d'un épargnant qui souhaite financer l'agrandissement de sa résidence principale en empruntant 120 000 ¤ sur une durée de 15 ans. En souscrivant un prêt immobilier classique au taux de 3,3 %, le coût de son crédit s'élève à 32 301 ¤. S'il limite le montant de son emprunt à 115 000 ¤ au taux de 3,3 % et le complète avec un prêt logement de 5 000 ¤ au taux de 4,2 %, le coût total du crédit atteint, cette fois, 32 908 ¤, soit 607 ¤ de plus. Mais, en contrepartie, s'il a suffisamment épargné sur son PEL, il peut bénéficier du montant maximal de la prime d'État, fixé à 1 525 ¤, soit un gain de 918 ¤ (1 525 ¤ - 607 ¤).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c le mercredi 20 fév 2013 à 09:39

    S'il était intéressant d'avoir un PEL, cela se saurait depuis longtemps. Les sommes placées en assurance vie sur un support en euros sont soumises aux mêmes prélèvements avec un rendement supérieur d'au moins 1% et des contraintes de blocage quasi identiques! Ouvrir un PEL pour profiter de la prime en cas de demande de prêt est tout aussi débile.

  • jyth01 le lundi 11 fév 2013 à 19:56

    aucun intéret: pub orientée