Privés de leurs petits-enfants, des grands-parents protestent

le
0
Moins médiatisées que les actions coup-de-poing de pères privés de droit de visite, de nombreuses lettres d'aïeuls en rupture avec les petits-enfants sont adressées tous les ans au Défenseur des droits.

Les pères courroucés ne sont pas les seuls à jouer les acrobates. Les grands-parents alpinistes, ça existe aussi. Une grand-mère de 70 ans, de nationalité américaine, n'a ainsi pas hésité à grimper au sommet d'une grue à Privas, dans l'Ardèche, en mars dernier, pour demander à voir sa petite-fille. Sur l'engin, une banderole, comme un écho à celle de Serge Charnay, le papa retranché sur la grue jaune de Nantes: «Rose deux ans sans sa grand-mère». «J'ai eu une décision de justice favorable pour voir Rose, ma petite-fille de 6 ans, mais sa mère m'en empêche», avait expliqué cette mamie téméraire, April Reiss, à l'AFP.

Moins spectaculaires mais plus nombreuses, des lettres d'aïeuls n'ayant plus de contact avec leurs petits-enfants sont adressées tous les an...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant