Privé de nocturne, le Salon de l'Agriculture est au régime sec

le
0
La nocturne du Salon de l'Agriculture a été supprimée cette année par craint de débordements liés à l'alcool (photo d'illustration).
La nocturne du Salon de l'Agriculture a été supprimée cette année par craint de débordements liés à l'alcool (photo d'illustration).

"Quelques visiteurs trop joyeux et avinés qui ennuient les vendeuses sur les stands, voire embêtent les animaux." C'est par cette explication que Jean-Luc Poulain, président du Ceneca, l'organisme propriétaire du Salon de l'Agriculture, a justifié auprès de BFM TV la suppression, cette année, de la traditionnelle nocturne qui durait habituellement jusqu'à 23 heures. "L'an dernier, le soir de la nocturne, la moitié des commerçants ont préféré fermer leur stand et partir, a poursuivi Jean-Luc Poulain, à cause des risques de débordements liés à l'alcool. Par exemple, en Picardie, ma région d'origine, tous les stands avaient fermé boutique. Quand on a fait ce constat, nous avons mené une enquête l'an dernier parmi les exposants, et deux tiers nous ont dit préférer supprimer cette soirée, y compris pour mieux préserver le bien-être des animaux, qui fatiguaient beaucoup ce soir-là." De même que les vendeuses, probablement."Un peu de 'viande saoule'" Cependant, selon plusieurs exposants joints par la chaîne d'information, le passage au régime sec du salon est une mauvaise nouvelle : "Les nocturnes sont très prisées par les Parisiens, qui viennent après le travail. Pour nous, c'est une perte sèche", se désole un charcutier. "Certes, il y a un peu de "viande saoule" mais on vend bien ce soir-là !", regrette une autre. L'espoir d'une tournée des dégustations en nocturne n'est cependant peut-être pas encore tout à fait perdu, Jean-Luc...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant