Privatisations : l'État italien espère récolter 16 à 20 milliards d'euros

le
0

La saison 2014 des privatisations en Italie va s'ouvrir avec La Poste, dont 40% du capital va être mis en Bourse à l'automne. L'OPA devrait rapporter au Trésor environ 4 milliards d'euros.

La saison 2014 des privatisations en Italie va s'ouvrir avec La Poste. Le Conseil des ministres a adopté vendredi un décret permettant de mettre en Bourse à l'automne 40% du capital de l'entreprise, qui est entièrement publique. L'OPA devrait rapporter au Trésor 6 à 8 milliards d'euros, selon le président du Conseil Enrico Letta. «Cette opération est importante car elle servira à réduire la dette publique», a-t-il déclaré. «Nous avons l'intention de faire participer les salariés des Postes à cette privatisation», a ajouté Enrico Letta. De son côté, le ministre de l'Économie, Fabrizio Saccomanni, n'a pas exclu, jeudi au Forum de Davos, de privatiser ultérieurement d'autres pans des Postes, tout en soulignant que dans l'immédiat l'État conserverait un «contrôle d'au moins 60%»...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant