Prisons : Taubira annonce un plan de plus de 33 millions d'euros

le
0
Prisons : Taubira annonce un plan de plus de 33 millions d'euros
Prisons : Taubira annonce un plan de plus de 33 millions d'euros

«Ambitieux» et «exceptionnel». C'est ainsi que Christiane Taubira, ministre de la Justice a jugé son plan de renforcement de la sécurité en prison. Présenté ce lundi aux organisations syndicales, ce plan prévoit notamment l'implantation de nouveaux portiques et de détecteurs manuels. Ces nouvelles mesures coûteront plus de 33 millions d'euros.

Les manifestations des directeurs de prison et des représentants des personnels de ces derniers mois, ravivées par l'évasion spectaculaire de Redoine Faïd de la maison d'arrêt de Sequedin (Nord), le 13 avril puis repris fin mai, y sont pour beaucoup. Ce plan est destiné «à renforcer le dispositif existant et à compléter les mesures déjà prises» depuis la nomination de la ministre.

Des installations de dernière génération

Des portiques à ondes millimétriques seront installés dans 19 nouveaux établissements pénitentiaires, alors qu'un seul bénéficie aujourd'hui de ce type d'équipement. En principe, ils serviront à détecter visuellement, lors d'un contrôle, tout produit ou objet qu'un individu porte sur lui, y compris lorsqu'ils sont dissimulés entre les vêtements et la peau.

Outre ces installations de dernière génération, 282 nouveaux portiques dits à masse métallique (145 en 2013 et 137 en 2014), seront déployés. Ceux-là serviront à détecter la présence d'un objet métallique sur la personne examinée. 624 portiques de ce type sont déjà en place. En plus des portiques, 393 détecteurs manuels seront acquis au cours de cette année.

Lutte contre les projections et équipes cynotechniques

Le plan de la ministre prévoit aussi de renforcer les dispositifs de lutte contre les projections (essentiellement de l'extérieur de la prison vers l'intérieur), qui sont «un fléau depuis plus de dix ans». Quelque 35 établissements ont été identifiés par l'Administration pénitentiaire comme subissant quotidiennement ce phénomène. La mise en place de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant