Prisons françaises et islam radical : un rapport qui va faire du bruit

le
1
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Un rapport explosif. Dans un article à paraître jeudi, le Figaro révèle les conclusions du rapport de Guillaume Larrivé sur l'islam radical dans les prisons françaises. Dans son rapport "pour un plan d'action anti-radicalisation islamiste" dans les établissements pénitentiaires, le député UMP de l'Yonne indique que "la radicalisation islamiste est aujourd'hui susceptible de concerner plusieurs centaines de détenus", sur un total de près de "40 000 détenus de culture ou de religion musulmane".L'auteur du rapport met en avant la difficulté actuelle à repérer les signes de radicalisation, assurant qu'ils "ont presque totalement disparu, laissant la place à une radicalisation et à un prosélytisme beaucoup plus discrets". Pour endiguer le phénomène, Guillaume Larrivé fait plusieurs propositions. Le député, qui a travaillé sur le budget de l'administration pénitentiaire pour 2015, appelle ainsi à la "création d'unités spécialisées anti-radicalisation pour les détenus de retour du djihad", mais aussi à "la sonorisation des prisons" ainsi qu'au "rétablissement des fouilles".La politique de Taubira dans le viseur de LarrivéGuillaume Larrivé s'attaque par ailleurs à la politique de Christiane Taubira. Selon lui, la loi de la garde des Sceaux, qui cherche à "privilégier une approche de traitement social des délinquants, en dehors de l'enceinte pénitentiaire", absorbe la grande majorité du budget de l'administration...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • soulamer le mardi 28 oct 2014 à 12:20

    vite étouffé le rapport