Prison ferme pour séquestration: les ex-Goodyear font appel

le
1

Neuf mois de prison ferme: les huit ex-salariés de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord ont été condamnés mardi 12 janvier 2015 à une peine inédite pour la séquestration durant 30 heures en 2014 de deux cadres dirigeants de l'entreprise, suscitant nombre de réactions choquées. Durée: 02:00

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • amar60 le mardi 12 jan 2016 à 15:48

    Un syndicaliste n'a pas tout les droits.Il a déjà tellement de privilège par rapport à ceux qui bossent ,favorise l' embauche des copains et en bonus quand il est représentant du personnel ne peut pas être viré.