Prison ferme pour outrage à Taubira : l'ex-candidate FN fait appel

le
1
Prison ferme pour outrage à Taubira : l'ex-candidate FN fait appel
Prison ferme pour outrage à Taubira : l'ex-candidate FN fait appel

L'ex-candidate FN aux municipales à Rethel (Ardennes) Anne-Sophie Leclère a annoncé mercredi qu'elle allait faire appel de sa condamnation à neuf mois de prison ferme pour avoir comparé la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, à un singe.

«C'est totalement disproportionné, j'ai été très choquée d'apprendre ce jugement. Les criminels sont condamnés et ont un bracelet, et moi, on me donne de la prison ferme», a déclaré auprès de l'AFP Anne-Sophie Leclère, condamnée mardi par le tribunal de grande instance de Cayenne, en Guyane. Alors que cette condamnation divise la classe politique mercredi, Christiane Taubira affirme que le tribunal a jugé l'affaire «selon le Code pénal» et non selon la «fantaisie» des magistrats.

«Je n'ai pas tenu de propos racistes, j'ai juste reçu un photomontage sur Facebook dont je ne suis pas l'auteur. Je ne suis pas raciste», s'est-elle défendue, d'un ton empreint de colère contenue. «C'est une injustice, c'est un jugement partisan et politique», a-t-elle ajouté.

«Rien à voir avec le racisme», selon son avocat

L'ancienne candidate frontiste n'avait pas été représentée par un avocat lors de l'audience du 8 juillet. «On n'a trouvé aucun avocat pour nous représenter à Cayenne et je n'avais pas les moyens de me payer le billet d'avion», a encore expliqué Anne-Sophie Leclère. «C'est disproportionné», a enchéri son avocat, Me Jacques Erb, du barreau de Paris. «Je dénie le caractère raciste», a-t-il souligné : «Elle n'aime pas Madame Taubira car Madame Taubira était une indépendantiste, ça n'a rien à voir avec le racisme».

Dès mardi soir, le Front national, condamné solidairement à 30.000 euros d'amende, avait également annoncé qu'il ferait appel. Une décision confirmée mercredi par Florian Philippot sur BFMTV : «Le Front national n'a jamais donné les moyens à Madame Leclère d'avoir ces propos-là. Dans le droit français, il n'y a pas de responsabilité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 16 juil 2014 à 17:46

    Et le tribunal d'appel il va se situer où ???? Wallis et Futuna pour trouver le plus loin possible et l'impossibilité de s'y rendre pour l'accusée comme pour les avocats. Ce mode opératoire est significatif d'un état d'esprit franchement malsain.