Prison ferme pour des militants interpellés samedi à Calais

le
1
PRISON FERME POUR S'ÊTRE BATTUS AVEC DES CRS
PRISON FERME POUR S'ÊTRE BATTUS AVEC DES CRS

LILLE (Reuters) - Trois membres du groupe d'extrême droite Génération Identitaire ont été condamnés lundi soir en comparution immédiate à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) pour s’être battus avec des CRS lors d’une manifestation interdite samedi à Calais.

Les trois hommes de 22, 23 et 26 ans, originaires de la région lyonnaise, ont été condamnés sans mandat de dépôt pour rébellion face à des CRS.

Ils ont été reconnus coupables d'avoir frappé ces membres des forces de l'ordre lorsque ceux-ci ont dégagé un pont de Calais qu’ils bloquaient pour protester contre la présence de migrants.

Samedi une centaine de militants extrémistes s’étaient rassemblés à Calais, 14 avaient été interpellés.

(Pierre Savary, édité par Myriam Rivet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2931816 le lundi 14 mar 2016 à 21:23

    Ils ne savaient pas que seuls les CRS ont le droit de "frapper" !