Prison avec sursis dans l'affaire du T-shirt 'Jihad'

le
0

MARSEILLE (Reuters) - La mère et l'oncle d'un enfant de trois ans qui s'était présenté à l'école vêtu d'un T-shirt portant l'inscription "Jihad né le 11 septembre. Je suis une bombe", ont été condamnés vendredi à une peine de prison avec sursis pour "apologie de crime".

La cour d'appel de Nîmes a respectivement condamné la mère et l'oncle à un et deux mois de prison avec sursis. Bouchra et Zeyad Bagour écopent respectivement d'amendes de 2.000 et 4.000 euros.

L'avocate des plaignants, Gaële Guenoun, a déclaré à la presse ne pas exclure un pourvoi en cassation, un recours qui n'est pas suspensif.

Le parquet avait fait appel du jugement du tribunal correctionnel d'Avignon qui a estimé, le 10 avril, que le délit d'apologie de crime n'était pas constitué et avait ordonné la relaxe de la mère de 35 ans, ainsi que celle de son frère de 29 ans, qui avait offert le vêtement au jeune garçon.

Le 25 septembre 2012, le T-shirt porté par l'enfant à l'école avait choqué le personnel de l'établissement scolaire de Sorgues (Vaucluse) et le maire de Sorgues avait décidé de saisir la justice.

Jean-François Rosnoblet, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant