Prise de Palmyre par Daech : Hollande appelle à «une solution politique»

le , mis à jour le
5
Prise de Palmyre par Daech : Hollande appelle à «une solution politique»
Prise de Palmyre par Daech : Hollande appelle à «une solution politique»

«Nous devons agir, parce que, là, il y a un péril qui tient à des monuments qui sont inscrits au Patrimoine de l’Humanité. Mais en même temps, nous devons agir pour lutter contre Daech», a déclaré François Hollande jeudi à son arrivée à un sommet européen à Riga (Lettonie), au lendemain de la prise de la ville de Palmyre en Syrie par le groupe Etat islamique.

Il ne s'agit nullement d'un premier pas vers une intervention militaire en Syrie, assure-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat mais de «trouver une solution politique», comme l'a dit François Hollande. Il a rappelé que «tous les jours le groupe Daech mais aussi le régime se livrent à des combats et se livrent aussi à des pressions sur les populations civiles».

QUESTION DU JOUR. Daech : la communauté internationale doit-elle intensifier son intervention en Syrie ?

VIDEO. Al-Jazeera a diffusé des images présentées comme celles de la bataille de Palmyre

Obama : «Nous ne perdons pas» face à Daech

Un peu plus tôt dans la journée, le président Barack Obama avait estimé que les Etats-Unis n'étaient pas en train de perdre le combat engagé contre Daech (NDLR, le groupe Etat islamique) en Irak et Syrie, rappelant avoir toujours indiqué que la campagne contre les jihadistes prendrait «plusieurs années».

«Non, je ne pense pas que nous perdons», a-t-il souligné dans un entretien publié jeudi par le magazine en ligne «The Atlantic» mais réalisé mardi avant la prise de Palmyre. «Il y a eu un revers tactique, c'est incontestable, même si Ramadi était vulnérable depuis très longtemps», a-t-il ajouté, évoquant la chute dimanche dernier de la capitale de la province irakienne d'Al-Anbar aux mains des jihadistes sunnites ultraradicaux.

VIDEO. Syrie : l'Unesco préoccupée par les combats à Palmyre

L'entretien réalisé mardi paraît le jour où l'Etat islamique s'est emparé de la ville de Palmyre en Syrie, autre victoire significative qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le vendredi 22 mai 2015 à 10:03

    Hollande vaut trouver une solution politique avec des malades qui ne pensent qu'à assassiner ceux qui ne pensent pas comme eux ! voilà au moins une nouvelle marrante ! Les Occidentaux n'ont pas voulu écouter les services secrets russes qui dès le début du conflit en Syrie ont signalé la présence des islamistes . mieux , ils les ont aidés ! voilà le résultat ...

  • M1084720 le vendredi 22 mai 2015 à 07:38

    Tout cela, parce que l'on refuse de parler avec Poutine, et la Gauche qui traitait Sarko "d'Américain"...s.thual, vous avez raison en instantané car "l'homme doit prévaloir", mais l'envoi d'hommes au sol provoquera encore plus de morts et conduira peut-être à la guerre civile en France sur fond de pseudo guerre religieuse

  • vxboucau le vendredi 22 mai 2015 à 07:30

    La prochaine cible ....Petra et la Jordanie .a ce moment la, c'est Tsahal qui va se charger du reste ! Ca va pas rigoler

  • s.thual le vendredi 22 mai 2015 à 00:11

    aa ecouter les propos de pas mal de politiques et de medias on a vraiment l impression que les vestiges on plus de valeurs que les etres humains ! et la ont semble prêt a employer toutes les ressources ,,,le monde va vraiment mal !

  • Berg690 le jeudi 21 mai 2015 à 22:28

    Qu'il se botte les fesses.