Prise d'otages dans un commissariat d'Erevan

le
0
 (Précisions) 
    EREVAN, 17 juillet (Reuters) - Un groupe d'hommes armés 
s'est emparé dimanche d'un commissariat de police a Erevan, la 
capitale de l'Arménie, prenant un nombre inconnu d'otages, ont 
annoncé les services de sécurité. 
    Des négociations sont en cours, ont-t-ils précisé, tout en 
accusant les partisans des preneurs d'otages de diffuser de 
fausses informations sur internet, notamment en indiquant qu'un 
soulèvement antigouvernemental était en cours. 
    Selon des agences de presse arméniennes, les hommes armés 
réclament la libération de Jirair Sefilian, un dirigeant de 
l'opposition et ancien commandant militaire arrêté en juin. 
    Jirair Sefilian reprochait notamment au président arménien, 
Serj Sargsian, sa gestion du conflit entre séparatistes 
pro-arméniens et forces azerbaïdjanaises dans le Haut-Karabakh.  
    Les agences de presse ont également rapporté que les 
preneurs d'otages réclamaient la démission de Serj Sargsian et 
ont fait état de blessés dans les rangs des policiers et des 
assaillants. Reuters n'était pas en mesure de confirmer ces deux 
affirmations. 
 
 (Hasmik Mkrtchyan,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant