Prise d'otages à Sydney : le forcené a été abattu

le
1
Le preneur d'otages aurait trouvé la mort pendant l'assaut de la police.
Le preneur d'otages aurait trouvé la mort pendant l'assaut de la police.

La prise d'otages dans un café de Sydney a pris fin au terme de 16 heures d'angoisse, après un assaut des forces de l'ordre lors duquel trois personnes, dont le preneur d'otages, ont été tuées. Revivez heure par heure le drame.22 h 40. Le preneur d'otages d'origine iranienne était "imprégné d'extrémisme" et souffrait "d'instabilité mentale, a déclaré le Premier ministre australien Tony Abbott. Au cours de la prise d'otages, "il a cherché à parer ses actes des symboles du culte morbide de l'EI", l'organisation État islamique dont les combattants mènent le djihad en Irak et en Syrie, a-t-il encore ajouté.22 heures. Le chocolatier suisse Lindt s'est déclaré "dévasté" par la prise d'otages dans un de ses cafés. "Nous sommes dévastés par l'issue fatale, et que d'autres encore aient été blessés et aient dû faire face à un tel traumatisme", a déclaré l'entreprise dans un communiqué. Son directeur, Ernst Tanner, s'est également dit personnellement "choqué et profondément attristé par le terrible évènement de Sydney". "Je ne peux pas croire qu'un tel acte de violence se soit passé", a-t-il ajouté, tenant à exprimer sa "plus profonde sympathie aux victimes et à leurs familles". L'entreprise a indiqué qu'elle allait offrir un appui aux victimes et à leur familles mais également à tous ses salariés affectés par cet événement.19 h 45 (5 h 45 à Sydney). La police confirme la mort de trois...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le lundi 15 déc 2014 à 11:19

    Solutions: tuer ce terroriste ou le capturer vivant pour qu'il dise où se trouvent les bombes. Ceci bien sûr par tous mes moyens y compris la torture physique afin d'éviter la mort ou les blessures d'innocents. Les idéalistes bien pensants ne seront pas d'accord; peu importe l'avis des benêts.