Prise d'otages à l'école : les parents ont gain de cause

le
1
La directrice, deux institutrices et deux agents administratifs, retenus par des parents d'élèves depuis mardi soir, ont été libérés, mercredi matin, à Berre l'Etang. Les parents, qui réclamaient le départ d'un professeur stagiaire, ont obtenu satisfaction.

Retenus en otage depuis mardi soir, la directrice, deux institutrices et deux agents administratifs d'une école privée catholique de Berre l'Etang, dans les Bouches-du-Rhône, ont été libérés mercredi en début d'après-midi. Les parents d'élèves qui les séquestraient dans le but d'obtenir le départ d'un professeur ont finalement obtenu satisfaction : le diocèse leur a confirmé la venue d'un remplaçant jusqu'à la fin de l'année scolaire.

Mardi soir déjà, le rectorat avait «donné l'assurance» que ce professeur serait déplacé mercredi. Les parents avaient alors exigé qu'un «document écrit définitif» vienne attester cette annonce. «Nous prenons les enseignants en otage mais nos enfants sont pris en otage depuis septembre», avait déclaré la porte-parole des parents d'élèves, Mme Planes, consciente de «risquer le pénal si les enseignants portent plainte».

Le diocèse «choqué»

«L'enseignant en difficulté sera reçu dans l'après-midi», a déclaré un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le mercredi 7 déc 2011 à 10:51

    Et au GIGN ils sont pas capable de leur donner un raclée à ces preneurs d'otages ?