Prise d?otage des membres de la Comibol en Bolivie

le
0

(Commodesk) Après le débat sur la nationalisation de la mine de Colquiri en août dans le département de la Paz c'est dans celui de Potosi, au sud de la Bolivie, que les tensions entre acteurs du secteur minier et gouvernement s'accentuent.

Le 6 septembre, trois membres de la Société minière nationale colombienne, la Comibol, ont été pris en otage par les habitants de la ville de Porco. Ces derniers revendiquent 15% des parts du gouvernement dans la société Illapa. L'entreprise, qui exploite une mine d'argent à Porco, a été rachetée en partie par Glencore le mois dernier. Désormais 55% de ses parts appartiennent à la Comibol et 45% à la compagnie suisse.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant